États Généraux de l’agriculture : un pacte proposé pour obtenir une agriculture équitable et viable

De gauche à droite, Johan Colpaert, José Renard, Patricia De Clercq et Erik Claeys ont discuté de différentes actions proposées par Fedagrim dans son pacte agricole.
De gauche à droite, Johan Colpaert, José Renard, Patricia De Clercq et Erik Claeys ont discuté de différentes actions proposées par Fedagrim dans son pacte agricole. - J.D.

Choqués par la dure réalité de l’enquête menée lors des premiers États Généraux et portant sur l’avenir de l’agriculture, les responsables de Fedagrim insistent : il ne faut pas nier l’existence de problèmes pour faire plaisir, ou pour éviter de démotiver les jeunes. La logique demande plutôt de régler ces problèmes pour donner plus de possibilités de développement futur au secteur.

Un pacte en dix points

Pour ce faire, la fédération propose un pacte agricole en dix...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct