Lait : les Etats membres se penchent sur la suspension de l'intervention publique automatique

L’observatoire européen des prix juge nécessaire un ajustement de la production au plan mondial pour corriger le déséquilibre entre l’offre et la demande et éviter l’accumulation de stocks ».
L’observatoire européen des prix juge nécessaire un ajustement de la production au plan mondial pour corriger le déséquilibre entre l’offre et la demande et éviter l’accumulation de stocks ». - M. de N.

La Commission européenne a transmis au Conseil de l’UE son projet de règlement visant à porter à zéro pour 2018 le plafond des achats dans le cadre de l’intervention publique sur la poudre de lait écrémé, contre 109.000 tonnes actuellement. Objectif : éviter que les stocks déjà très importants de poudre (385.000 t) n’augmentent encore à partir du 1er mars lorsque sera ouverte la période d’intervention.

Le texte sera examiné le lundi 4 décembre par les experts des Vingt-huit en Comité spécial agricole. Si ces derniers ne s’y opposent pas, il devrait...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct