Deux brebis tuées dans le Limbourg, un deuxième loup retrouvé mort

Deux brebis tuées dans le Limbourg, un deuxième loup retrouvé mort

Un éleveur de Bree et un autre de Rotem (Dilsen-Stokkem) sont tombés ce week-end sur une brebis morte. Les deux bêtes ont très probablement été attaquées par un loup, a commenté Jan Loos, administrateur délégué de Landschap. Des échantillons ADN ont été prélevés sur place.

Samedi, plusieurs témoignages ont par ailleurs fait état de la présence dans la région d’un loup en plein jour. Ce double décès et les témoignages laissaient penser qu’on avait affaire à un deuxième loup plutôt qu’à une excursion de Naya, selon Jan Loos. En effet, la louve allemande, équipée d’un émetteur par des scientifiques, vit depuis près de deux mois dans les alentours de Bourg-Léopold, là où vivent aussi des centaines de brebis, sans avoir jamais semblée intéressée par les ovins. Elle est en outre décrite comme assez farouche. «Elle n’est en mouvement que la nuit.»

Les données de l’émetteur de Naya sont attendues afin de l’écarter définitivement de la liste des «suspects».

Depuis, un loup a été retrouvé mort dimanche matin le long d’une route à Neeroeteren dans le Limbourg, ont indiqué la police locale et un refuge pour animaux situé à Opglabbeek, où la carcasse a été amenée. L’animal va être examiné par une équipe de l’Institut flamand de la recherche sur l’environnement (Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek - INBO).

Les éleveurs dont le cheptel serait victime d’une attaque peuvent être indemnisés.

(Belga)

Le direct

Le direct