Accueil Environnement

Les plantes messicoles, vos alliées grâce aux méthodes agro-environnementales et climatiques

Une de ces plantes est-elle présente dans vos champs ?

Temps de lecture : 2 min

Miroir de Vénus (haut à gauche), bleuet (haut à droite), lycopside (bas à gauche) et muflier (bas à droite)… on les retrouve préférentiellement en bordure de parcelles ou dans les coins de champs sous labour.

Ces plantes dites « messicoles » – car elles se développent presque uniquement dans les champs de céréales et de colza – se sont raréfiées. En effet, il en existait une bonne centaine d’espèces en Wallonie, mais, en moins d’un siècle, un quart d’entre elles a disparu et beaucoup d’autres sont en régression. Certaines, comme le coquelicot, restent cependant encore relativement présentes.

La cause principale de ce déclin ? L’utilisation des herbicides. Avec elles, ce sont une multitude d’insectes et une partie de ce qui fait la couleur de nos paysages agricoles qui est menacé.

Une MAE plutôt qu’un herbicide ?

La conservation de ces plantes fait partie des objectifs des Méthodes Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC) au travers de la mesure « bande aménagée (MC8) ». La variante appelée « bande messicole » est spécifiquement consacrée à la conservation de cette flore méconnue qui attire de nombreux insectes auxiliaires très utiles pour l’agriculture (ex. : les syrphes ; prédateurs naturels de certains ravageurs des cultures comme les pucerons).

Les mesures pour conserver ces plantes se basent sur l’absence d’utilisation d’herbicides. Les éventuelles diminutions de rendement sont compensées par un paiement de 1.500 €/ha. Cette méthode offre une alternative viable à la lutte contre les adventices. Par ailleurs, la récolte reste valorisable en alimentation animale ; les quelques plantes messicoles toxiques ayant disparu de nos contrées depuis bien longtemps.

Si vous constatez la présence de ces espèces ou d’autres plantes vous paraissant peu courantes dans la région et que vous voulez poser un geste, contactez le conseiller Maec de Natagriwal actif dans votre commune. Vous trouverez ses coordonnées sur www.natagriwal.be ou par téléphone au 010/47.37.71. Si la présence de ces plantes est avérée, il pourra vous proposer la mesure adaptée pour les conserver. Dans le cas contraire, il pourra vous proposer d’autres possibilités intéressantes.

A lire aussi en Environnement

La Wallonie en passe d’adopter son nouveau programme de réduction des pesticides

Cultures Le 20 octobre, le Gouvernement wallon a approuvé en première lecture le troisième Programme de réduction des pesticides pour la période 2023 à 2027. Pour la ministre régionale de l’Environnement, Céline Tellier, porteuse du texte, celui-ci « permettra de réduire l’utilisation de pesticides sur les terres wallonnes en vue de préserver l’environnement tout en proposant des actions concrètes pour veiller à la santé des agriculteurs et riverains ».
Voir plus d'articles