Agriculteurs et éleveurs flamands se montrent moins séduits par le bio

En Flandre, le nombre de bovins bio a pratiquement doublé en un an.
En Flandre, le nombre de bovins bio a pratiquement doublé en un an. - J.V.

Fin 2017, 468 fermes bio étaient recensées en Flandre (1.625 en Wallonie) contre 430 en 2016, soit une hausse de 9 %. C’est dans la province de Flandre-Occidentale que l’on dénombre le plus d’exploitations bio. La province d’Anvers arrive quant à elle en deuxième position. Comme en Wallonie, cette croissance du bio contraste avec la diminution du nombre total d’exploitations agricoles (bio et conventionnelles confondues).

Au regard des chiffres, la majorité des exploitations bio se consacrent aux grandes cultures et à l’horticulture. Près d’un quart des fermes sont spécialisées dans l’horticulture de plein air tandis qu’un tiers possède du bétail, en combinaison ou non à une production végétale.

Les 35 plus grandes fermes bio occupent près de la moitié de la surface dédiée à ce mode de production.

Animaux : +68 %

La surface agricole utile (SAU) consacrée au bio (ou en cours de conversion) est en hausse de 6 % en Flandre, et atteint 7.300 ha (76.072 ha en Wallonie). Cela représente environ 1,2 % de la SAU totale flamande. Cette SAU bio est majoritaire constituée de prairies et bois (41 %) et de couverts végétaux et engrais verts (24 %).

Le cheptel bio a connu une croissance spectaculaire en 2017 (+68 %), notamment en raison du nombre de bovins bio qui a pratiquement doublé. En 2016, 12 éleveurs laitiers avaient déjà entamé leur conversion au bio. Cette hausse s’explique également par l’importante croissance du nombre de porcs bio (+40 %).

Si le nombre d’agriculteurs augmente, il en va de même du côté des acteurs bio non actifs dans la production primaire. Qu’il s’agisse de transformateurs, gérants de points de vente, importateurs ou exportateurs, leur nombre a augmenté de 11 %, pour dépasser le millier.

La consommation de produit bio s’affiche, elle aussi, en hausse. En Flandre, les dépenses totales dédiées aux produits bio s’élevaient à 284 millions en 2017. Les dépenses en produits frais ont quant à elles augmenté de 11 % (8 % en Wallonie) pour atteindre 193 millions.

Les produits frais bio s’adjugent 2,4 % du marché en Flandre contre 4,2 % en Wallonie. À l’échelle nationale, la part de marché desdites denrées est évaluée à 3,4 %.

Le bio en Belgique, c’est…

À l’échelle nationale, la SAU dédiée au bio a progressé de 6,6 % entre 2016 et 2017, pour atteindre 83.439 ha, soit une croissance de 5.190 ha. Si la SAU bio représente 6,3 % de la SAU totale belge, c’est en Wallonie que l’on retrouve le plus de terre bio. En effet, 91 % des hectares bio belges sont situés dans le sud du pays.

La superficie agricole moyenne d’une ferme bio belge est de 39,9 ha en Belgique avec, ici aussi, de grandes disparités selon les régions : 46,8 ha en Wallonie et 15,7 ha en Flandres. Les fermes bio flamandes sont donc trois fois plus petites que les fermes bio wallonnes.

En 2017, la Belgique comptait sur son territoire 2.093 fermes bio, soit une augmentation de 8,8 % par rapport à 2016.78 % de ces fermes sont exploitées en Wallonie, contre 22 % en Flandre. Les fermes bio représentent 5,8 % du total des fermes belges.

Le direct

Le direct