Sécheresse: la Wallonie interpelle l’Europe

Sécheresse: la Wallonie interpelle l’Europe

Le 25 juillet, le ministre wallon de l’Agriculture, René Collin, a sollicité l’avis de l’Institut Royal Météorologique (IRM) de Belgique sur le caractère de la sécheresse que la Wallonie subit depuis quelques semaines.

Dans la foulée, il vient d’effectuer des démarches, en raison de la sécheresse et du préjudice subi par les agriculteurs, auprès de la Commission européenne afin d’obtenir différentes dérogations :

– l’augmentation du taux des avances (70 % au lieu de 50 % pour le pilier 1, et 85 % au lieu de 75 % pour les mesures surfaciques du pilier 2) ;

– la possibilité de payer les avances après 100 % des contrôles administratifs, même si tous les contrôles sur place ne sont pas réalisés ;

– la possibilité de récolter les couverts des jachères ;

– la possibilité de faucher ou pâturer les intercultures ;

– vu les difficultés de semer les intercultures, la possibilité de diminuer la période obligatoire de maintien de ce couvert.

À côté de ces mesures à court terme, le ministre Collin insiste sur la nécessité de concrétiser les engagements pris au niveau de la recherche agricole laquelle a fixé, dans ses nouveaux projets, l’adaptation climatique comme un des paramètres majeurs.

Le direct

Le direct