Préparer son équidé à affronter les basses températures

A la fin de l’automne et durant l’hiver, l’herbe n’apporte plus suffisamment d’énergie aux équidés. Il faut donc complémenter les chevaux vivant au pré comme ceux vivant au box.
A la fin de l’automne et durant l’hiver, l’herbe n’apporte plus suffisamment d’énergie aux équidés. Il faut donc complémenter les chevaux vivant au pré comme ceux vivant au box. - Céline Mary

Il n’est pas rare de voir un cheval grelotter par temps froid et humide, se mettre dos au vent en tenant la tête basse. Mais un cheval peut-il réellement souffrir des baisses de températures ? Sa température corporelle avoisine les 37,5ºC et on peut considérer sa peau comme un isolant qui le protège des variations de températures. Cette dernière étant constituée de différentes strates, ce sont les terminaisons nerveuses de la partie dermique qui vont informer l’hypothalamus de la réaction du cheval quant à la température....

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct