Colza d’hiver: la météo stimule la floraison

Lorsque la floraison démarre, c'est «portes ouvertes» pour les méligèthes, de sorte qu’ils ne constituent plus un danger. C’est par contre le moment de protéger les plantes contre le sclérotinia et de surveiller les charançons des siliques.
Lorsque la floraison démarre, c'est «portes ouvertes» pour les méligèthes, de sorte qu’ils ne constituent plus un danger. C’est par contre le moment de protéger les plantes contre le sclérotinia et de surveiller les charançons des siliques. - Appo

Au cours de la semaine froide écoulée, les insectes se sont montrés peu actifs. À partir de la floraison, les méligèthes ne représentent plus de danger, car ils vont s’alimenter en pollen sur les fleurs ouvertes.

Dans plusieurs champs, des tiges courbées en « S » font apparaître les dégâts liés aux piqûres de ponte des charançons de la tige du colza survenues précédemment dans la culture. Des tiges éclatées sont visibles. Attention: ne pas confondre ces courbures avec l’effet du gel nocturne courbant la partie supérieure...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct