Une approche conjointe pour remédier aux dépassements des PPP dans les eaux de surface

Une approche conjointe pour remédier aux dépassements des PPP dans les eaux de surface

Les autorités, à différents niveaux de pouvoir, et Phytofar, l’Association belge de l’industrie des produits de protection des plantes, ont rédigé une charte conjointe visant à réduire les dépassements des limites autorisées de PPP dans les eaux de surface belges.

Il est notamment prévu, à l’appui des données disponibles et des données de surveillance partagées avec l’industrie, de procéder chaque année à l’établissement d’une liste des substances prioritaires, à savoir les substances dont les concentrations dans les eaux de surface dépassent le...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct