Le secteur fruitier craint l’arrivée d’une nouvelle espèce invasive: la punaise marbrée

Le secteur fruitier craint l’arrivée d’une nouvelle espèce invasive: la punaise marbrée

En Europe, la punaise marbrée a été repérée pour la première fois en Suisse en 2007. Elle a ensuite atteint l’Italie, où elle s’est taillé la réputation de ravageur de vergers en à peine quatre ans. En Amérique du Nord, la punaise a généré des dégâts estimés à 37 millions de dollars dans les cultures de pommes.

Sa présence en Belgique est encore rare. Selon Natuurpunt, un individu a été signalé en 2017 à Saint-Nicolas (Flandre orientale) et deux autres ont été observés cette année à Charleroi et à...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct