Le malaise agricole allume les «feux de la colère» en France

Le malaise agricole allume les «feux de la colère» en France

Dans la nuit de lundi à mardi, plusieurs centaines d’agriculteurs ont allumé «les feux de la colère», incendiant palettes, bottes de paille et souches, en Ile-de-France, dans le Nord, l’Est et le Sud-Ouest, à l’appel de plusieurs syndicats. «On a appelé ça les feux de la colère, mais aussi les feux du désespoir, pour faire ressentir le malaise ambiant qu’il y a dans la campagne, et cet acharnement qu’on peut subir au quotidien», a expliqué à l’AFP Amandine Muret-Beguin, céréalière et responsable locale des Jeunes Agriculteurs en Ile-de-France.

Les...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct