Rendez-vous climatique à Madrid: «l’Inde attend la Chine, qui attend l’Europe»

Les agriculteurs sont en première ligne pour observer, et souvent subir, le changement climatique qui s’extériorise sous différentes formes et que rien ne freine jusqi’ici.
Les agriculteurs sont en première ligne pour observer, et souvent subir, le changement climatique qui s’extériorise sous différentes formes et que rien ne freine jusqi’ici. - M. de N.

L’accord de Paris donnait rendez-vous aux acteurs cinq ans après, lors de la Cop26 d’Édimbourg, qui sera la vraie dead-line, rappelle Lola Vallejo, directrice du programme climat de l’Institut du développement durable et des relations Internationales (Iddri). Faudrait-il en conclure que la Cop25, déplacée in extremis à Madrid en raison des manifestations au Chili, n’est pas un rendez-vous marquant ?

Rien n’est moins sûr, dans la mesure où cette étape pourrait donner lieu à la formation d’une...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct