Ciel sombre pour les betteraviers européens!

La Cibe pointe l’interdiction des néonicotinoïdes comme souci majeur.
La Cibe pointe l’interdiction des néonicotinoïdes comme souci majeur. - M. de N.

Prix dégradé du sucre et des betteraves dans l’UE, impact du Brexit, politique « distorsive » de l’Inde, concessions dans le cadre de l’accord avec le Mercosur, et une boîte à outils de moins en moins fournie pour la protection des végétaux. Beaucoup « de mauvaises nouvelles » pour le secteur sucrier, estime l’Organisation européenne des planteurs de betterave. Mais pour la Cibe, la principale inquiétude concerne l’interdiction de l’usage des néonicotinoïdes. En 2019-2020, 80 % de la surface européenne de betterave...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct