Les services vétérinaires belges créent le «Risk Assessment Group-Covid Animals»

Les travaux du « Risk Assessment Group-Covid Animals » cibleront  les animaux domestiques mais aussi les animaux de rente.
Les travaux du « Risk Assessment Group-Covid Animals » cibleront les animaux domestiques mais aussi les animaux de rente. - J.V.

La mise en place du « Risk Assessment Group-Covid Animals » (RAGCA) fait suite à la mise en évidence en Belgique, par la Faculté de médecine vétérinaire de l’ULg, d’un chat contaminé par son propriétaire, lui-même infecté et confiné, et l’identification de deux cas de chiens contaminés à Hong Kong.

En effet, ces informations ont immédiatement donné lieu à une mobilisation des services vétérinaires qui ont contacté le RAG fédéral à ce sujet. Fin mars, des recommandations à destination des propriétaires d’animaux et des vétérinaires ont été rédigées puis complétées et diffusées par différentes voies vers les personnes concernées.

Depuis, les connaissances et informations relatives aux aspects vétérinaires du Covid-19 (y compris les risques de transmission à l’homme) ont continué à se développer. Compte tenu du risque potentiel, en particulier pour les propriétaires d’animaux et les vétérinaires praticiens, il est apparu absolument nécessaire de prendre en compte cette problématique de manière sérieuse et organisée. C’est pourquoi les services vétérinaires ont proposé et obtenu du RAG fédéral de mettre en place un groupe formel et spécifique d’évaluation du risque chez les animaux, le RAGCA.

La structure réunit des scientifiques compétents en la matière et des représentants du SPF Santé publique, de l’Afsca et de Sciensano, et travaillera en étroite collaboration avec le Comité scientifique indépendant instauré auprès de l’Afsca. Elle est présidée par les professeurs Etienne Thiry, président, et Jeroen Dewulf, vice-président, respectivement des Facultés de médecine vétérinaire des Universités de Liège et Gand.

Huit missions

Les missions du RAGCA sont au nombre de huit :

–  suivi de l’évolution (tant en Belgique qu’au niveau international) des connaissances scientifiques sur l’infection au Covid-19 chez les animaux (de compagnie, de rente et sauvages) et ce, principalement en ce qui concerne la santé des animaux et le risque de transmission du virus entre animaux, mais aussi de l’homme aux animaux et inversement ;

–  collecte de toutes les informations sur l’infection / la détection du virus chez les animaux en Belgique (dans le respect de la confidentialité des données) ;

–  suivi et coordination (dans la mesure du possible) des connaissances sur l’évolution épidémiologique de l’infection au Covid-19 chez les animaux (de compagnie, de rente et sauvages) sur le terrain et ce, tant en Belgique qu’au niveau international ;

–  discussion des points problématiques concernant le rôle des animaux dans la lutte contre le Covid-19 en Belgique ;

–  formulation de recommandations et options en matière de gestion des risques ;

–  identification des questions sur les risques à soumettre au Comité scientifique indépendant institué auprès de l’Afsca et appui à la préparation des avis de ce comité ;

–  rapportage au groupe fédéral de crise Covid-19 et aux autorités ;

–  préparation des communications au secteur, aux vétérinaires et au public.

Une première réunion fonctionnelle du RAGCA s’est tenue le 14 avril, par téléconférence.

Le direct

Le direct