Les phéromones sexuelles, au cœur de la lutte contre certains insectes ravageurs des fruitiers

Dans les vergers professionnels où on utilise la technique de brouillage, les diffuseurs sont suspendus aux branches des arbres, à raison de 500 par hectare. C’est par exemple  le cas du diffuseur RAM 3+4 de Basf, actifs contre le carpocapse des pommes et des poires (haut) et  les tordeuses.
Dans les vergers professionnels où on utilise la technique de brouillage, les diffuseurs sont suspendus aux branches des arbres, à raison de 500 par hectare. C’est par exemple le cas du diffuseur RAM 3+4 de Basf, actifs contre le carpocapse des pommes et des poires (haut) et les tordeuses.

Dans la lutte contre les insectes ravageurs des cultures, l’usage d’insecticides s’est développé fortement après la deuxième guerre mondiale. Mais à côté de son efficacité, cette stratégie a rapidement montré des limites et des inconvénients : persistance dans l’environnement, apparition de résistance, spectre d’action trop large par exemple.

La nécessité est apparue de développer d’autres stratégies de lutte, notamment en intervenant dans les systèmes de communication entre insectes. La plus...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct