Bayer fait partiellement marche arrière sur le glyphosate aux Etats-Unis

Bayer fait partiellement marche arrière sur le glyphosate aux Etats-Unis

Bayer a convenu de «retirer la demande de consentement préalable» pour lui permettre d’échapper à «d’éventuelles poursuites futures» sur des cas de cancers supposés liés à l’emploi du glyphosate, indique le groupe dans un communiqué. L’entreprise avait annoncé fin juin un accord devant lui coûter entre dix et onze milliards de dollars pour solder plus de cent mille litiges rien qu’aux Etats-Unis et concernant surtout le Round’Up, pesticide à base de glyphosate commercialisé par sa filiale Monsanto. Problème: un magistrat californien a émis mardi des réserves sur la validité de ce dernier....

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct