L’avenir de la sucrerie coopérative de Seneffe est dans les mains des banques

Lors de la réunion de l’Assemblée générale, les coopérateurs ont mis en évidence l’ensemble des progrès qui ont été réalisés pour assurer la « bancabilité » de leur future sucrerie, qui sera la plus performante et la plus durable d’Europe.
Lors de la réunion de l’Assemblée générale, les coopérateurs ont mis en évidence l’ensemble des progrès qui ont été réalisés pour assurer la « bancabilité » de leur future sucrerie, qui sera la plus performante et la plus durable d’Europe.

Après toutes les étapes franchies avec succès, la détermination des 1.600 coopérateurs de la CoBT à construire leur propre outil de transformation reste intacte et ce, malgré les lenteurs rencontrées pour obtenir le crédit d’investissement. Néanmoins, la coopérative prévient : sans engagement des banques d’ici la fin de cet été, la construction de l’usine devra probablement être abandonnée.

Permis, fonds propres, acheteurs, construction de pointe : toutes les...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct