Betteraves sucrières: la rouille progresse, la cercosporiose s’installe

Si la protection fongicide a été effectuée il y a plus de 3 semaines, l’Irbab conseille de revérifier la présence de cercosporiose en particulier.
Si la protection fongicide a été effectuée il y a plus de 3 semaines, l’Irbab conseille de revérifier la présence de cercosporiose en particulier. - Irbab

Les observations sur les maladies foliaires du réseau de champs d’observations montrent la progression de la rouille. Elles indiquent également que plusieurs parcelles atteignent le seuil de traitement pour la cercosporiose depuis la fin de la semaine dernière.

«Si aucun traitement fongicide n’a été réalisé, il est vivement recommandé d’effectuer des observations dans vos parcelles et de traiter dès que le seuil de traitement pour une des 4 maladies est atteint.

Les seuils de traitement pour les différentes maladies (jusqu’au 15 août) sont repris ici:

– cercosporiose et ramulariose: 5 % de feuilles touchées;

– oïdium et rouille: 15 % de feuilles touchées.

Si la protection a été effectuée il y a plus de 3 semaines, l’Irbab vous conseille de revérifier la présence de cercosporiose en particulier.

Il est important de réaliser le traitement fongicide dans des bonnes conditions d’humidité, avec suffisamment d’eau et en évitant la forte chaleur.

Dans le cadre du projet BetaProtech soutenu par le service public walllon, l’Institut betteravier étudie le modèle « cercosporiose » établi en collaboration avec l’Université de Liège et AgrOptimize. Ce modèle doit permettre une analyse des conditions d’incubation et la prédiction de l’infection par cette maladie foliaire.

Le direct

Le direct