Certaines provinces wallonnes restent dans des situations extrêmement sèches

Certaines provinces wallonnes restent dans des situations extrêmement sèches

Le sud de la Wallonie a connu très peu de précipitations ces 10 derniers jours. Ainsi, la Botte du Hainaut et le sud des provinces de Luxembourg et de Namur restent dans des situations extrêmement sèches suivant l’indice de l’IRM s’y référant, ressort-il du rapport. Les quelques pluies attendues cette semaine précèdent un retour à un temps plus sec. La situation de sécheresse en surface ne devrait donc pas s’améliorer pas dans les 15 jours à venir.

Les débits de la Meuse restent inférieurs à ces trois dernières années mais se situent au-dessus de la courbe des débits de 1976. Il n’y a pas d’impact notable sur la navigation. Pour l’Escaut et la Dendre les débits sont bas mais similaires à ceux de 2019. La Sambre bénéficie d’un soutien d’étiage par le Barrage de l’Eau-d’Heure depuis début août.

Les cours d’eau non navigables subissent des baisses importantes de débits et certains petits cours d’eau sont à sec, avec des impacts sur la faune piscicole et la flore. Tous les tronçons destinés au kayak en Wallonie sont fermés. La production hydroélectrique des centrales situées le long des cours d’eau non navigables reste également d’application et est contrôlée par le SPW.

La situation est semblable à celle de 2019 dans les barrages-réservoirs. Toutefois, la cote de réserve du barrage de Nisramont a atteint un minimum historique. La descente des eaux souterraines se poursuit, quant à elle, de façon similaire aux trois dernières années. Les précipitations de juillet n’ont eu aucune influence positive dans le massif ardennais, où la situation est plus tendue.

La distribution publique de l’eau ne pâtit globalement pas de cet état et se déroule normalement sur une grande partie du territoire wallon. Les pics de consommation durant la vague de chaleur ont pu être absorbés par les distributeurs. Néanmoins, la situation peut être plus préoccupante localement, comme à Libramont et à Rochefort où l’absence de précipitations combinée à une surconsommation ponctuelle peut mettre à mal l’approvisionnement habituel.

Quinze localités maintiennent à ce jour les arrêtés de police visant à une restriction de l’usage de l’eau. Il s’agit de Gouvy, Habay, Manhay, Stoumont, Theux, Tellin, Tenneville, Trois-Ponts, Libin, Bouillon, Vresse-sur-Semois, Rochefort, Beauraing, Vielsalm et Ohey. Les recommandations sur le bon usage de l’eau de distribution restent de mise, même après la période de vacances estivales.

En forêt, les averses de ces derniers jours ont atténué les risques d’incendie mais il convient toujours de respecter les règles de prudence et de ne pas fumer, de ne pas jeter de déchets qui pourraient provoquer un effet de loupe et de ne pas allumer de barbecues sauvages ou de feux d’artifice.

Un nouveau point sur l’état de sécheresse est prévu le 10 septembre.

Belga

Le direct

Le direct