Accueil Colza

Des protéines de colza pour l’alimentation humaine

Le groupe Avril et Bpifrance, unissent leurs forces et investissent 45 millions d’euros pour développer une nouvelle filière de protéines végétales de colza dans le département français de la Seine-Maritime.

Temps de lecture : 2 min

Le groupe agroalimentaire international d’origine française Avril et le fonds « Société de Projet Industriel », géré par la banque publique Bpifrance, investissent 45 M€ pour le développement d’une filière de protéines de colza destinées à l’alimentation humaine, ont-ils annoncé le 30 mars.

Cet investissement va permettre de créer Prolein, une nouvelle unité de préparation et de trituration des graines de colza sur le site de Dieppe en Seine-Maritime. Prolein fournira une partie des tourteaux à Olatein, une société commune créée en juillet par Avril et son partenaire néerlandais DSM pour monter cette filière.

Installée elle aussi sur le site de Dieppe, Olatein sera chargée d’extraire la protéine de colza selon un procédé breveté mis au point par DSM. Olatein appartiendra à 75 % à DSM et à 25 % à Prolein (détenue par Avril et Bpifrance).

Le groupe néerlandais s’occupera de la commercialisation de ces protéines de colza, qui se présenteront sous forme de poudre, auprès de l’industrie alimentaire.

« Prolein est la concrétisation d’un projet ambitieux, résultat de recherches initiées sur la graine et les pratiques agricoles jusqu’à la mise au point de nouvelles technologies d’extraction des huiles et protéines végétales, Ce sera la première fois qu’une protéine de colza pure sera mise à la disposition des compagnies alimentaires comme ingrédient pour l’alimentation humaine », indique le président de cette nouvelle unité Paul-Joël Derian.

Les unités Prolein et Olatein devraient être opérationnelles au début de l’année prochaine.

A lire aussi en Colza

Attention aux limaces en colza d’hiver!

Colza Après une moisson compliquée à cause de la météo, les dates de semis de colza d’hiver sont variables car les pluies, parfois très abondantes par endroits, ont perturbé les travaux. Cette semaine estivale permettra de continuer les semis dans de bonnes conditions.
Voir plus d'articles