A la Hepl, l’agronomie, ça se pratique!

Les étudiants sont de plus en plus amenés à interroger la dimension durable des différentes activités de leur formation.
Les étudiants sont de plus en plus amenés à interroger la dimension durable des différentes activités de leur formation.

Les trois années de formation des bacheliers en Agronomie comptent une importante mise en pratique et de nombreux contacts avec le milieu professionnel. En plus d’un stage de 14 semaines en dernière année, la formation inclut de multiples visites en entreprises, la participation à des salons professionnels et à des journées de formation spécifiques. Ces dernières s’organisent en collaboration étroite avec différents centres spécialisés tels que le Domaine de Bérinzenne (Spa), Formalim (Verviers), le Giga du CHU (Liège), Cefochim (Seneffe)…

Un atout majeur de la formation réside également dans l’accès privilégié pour les étudiants et les enseignants à la ferme didactique de Jevoumont.

Une ferme didactique pour « pratiquer » la théorie

Cette exploitation laitière, située à proximité de Theux et acquise par la Province de Liège en 1980, a notamment pour vocation d’être un outil pédagogique dédié à l’enseignement provincial agronomique mais aussi à la formation permanente des agriculteurs.

La ferme s’étale sur 80 hectares de prairies permanentes. Ses 250 bovins laitiers de race Holstein y ont d’ailleurs produit 1.000.000 de litres de lait en 2020.

Un outil pédagogique polyvalent

Dès la première année de formation, les étudiantes et les étudiants du Bachelier en Agronomie se rendent tous dans l’exploitation afin d’illustrer leur cours de productions animales.

En fonction des orientations qu’ils choisissent en deuxième année, les activités pédagogiques menées à la ferme peuvent varier. Les étudiants qui optent pour l’orientation techniques et gestion agricoles sont certes ceux qui bénéficient le plus des infrastructures de la ferme dans le cadre de leurs cours : gestion de l’exploitation laitière, gestion des prairies, machinisme agricole, phytotechnie…

Néanmoins, les trois autres orientations fréquentent aussi ces installations, afin d’appréhender, par exemple, la gestion des effluents pour les étudiants en environnement, l’agroforesterie pour les étudiants en forêt et nature, les technologies du lait pour les étudiants en agro-industries et biotechnologies.

Des stages et travaux de fin d’études y sont également réalisés chaque année dans divers domaines : machinisme, gestion de la reproduction, transformation laitière…

De plus, de nouveaux projets s’articulant autour et avec la ferme didactique sont en cours de développement.

L’un d’eux consiste à fournir, à terme, les internats provinciaux en beurre, crème, lait, yaourts… issus de la transformation du lait produit à la ferme. Un deuxième projet vise la diminution de l’impact environnemental de la production laitière.

L’impact environnemental en question

Quel est l’impact environnemental de la production d’un litre de lait ? Les étudiants sont de plus en plus amenés à interroger la dimension durable dans les différentes activités de leur formation. Celle-ci se remet en effet régulièrement en question, tant au niveau de la théorie enseignée que de la pratique développée afin de suivre l’évolution des besoins et attentes du secteur, de la société et des citoyens.

L’impact environnemental des activités agricoles est ainsi étudié, analysé, discuté dans les cours en vue de guider les choix que poseront les étudiants dans leur sphère professionnelle.

À titre d’exemple, dans le cadre du cours d’écoconception en filière agroalimentaire, les étudiants de l’orientation environnement se sont rendus début mars à la ferme de Jevoumont. Une partie des étudiants s’est attelée, dans la cuisine didactique, à la transformation du lait produit à la ferme en beurre, différents types de fromages et yaourts. Leurs condisciples étaient quant à eux chargés d’observer cette activité pour en évaluer les impacts environnementaux. Ils ont également investigué les infrastructures de la ferme et questionné l’ensemble des étapes de processus de production de lait, incluant le respect des règles sanitaires. Le but de ce travail était d’identifier les postes les plus significatifs et de proposer des pistes d’amélioration.

Dans le cadre du cours d’écoconception en filière agroalimentaire, certains étudiants  en environnement se sont essayé à la transformation du lait en beurre,  fromages et yaourts grâce à la cuisine didactique de la ferme.
Dans le cadre du cours d’écoconception en filière agroalimentaire, certains étudiants en environnement se sont essayé à la transformation du lait en beurre, fromages et yaourts grâce à la cuisine didactique de la ferme.

Se confronter aux réalités du terrain, c’est être plus proche de son futur métier !

Pour plus d’infos : 04/279.40.80. – marianne.dawirs@hepl.bewww.hepl.be.

Portes ouvertes

Une journée portes ouvertes est organisée le 8 mai, sur rendez-vous individuel, au campus de La Reid. Les prochaines portes ouvertes sont d’ores et déjà programmées pour début septembre 2021.