Moisson dans l’UE: abondance en céréales, mitigée en oléagineux

Le colza, victime des ravageurs.
Le colza, victime des ravageurs.

Les céréales en flèche

Côté céréales, la production est affichée meilleure que l’an dernier (+1,6 %) grâce à des surfaces et rendements plus élevés.

Le blé tendre grimpe à 130 Mt (+7 %), même tendance pour le blé dur (+4,3 %), alors que « la production de céréales de printemps est attendue en baisse » notamment pour l’orge (-5,4 %), le maïs (-0,8 %), selon le communiqué.

Coûts de production en hausse

Jean-François Isambert, le président du groupe de travail Céréales, nuance ces chiffres au vu d’une augmentation des coûts de production.

Côté oléagineux, la production est affichée supérieure à celle de 2020 (+8,9 %) malgré des surfaces en repli (-1,3 %).

Colza et ravageurs

Le colza monte à 16,75 Mt (+2,7 %), le tournesol à plus de 10 Mt (+17,4 %), le soja à près de 3 Mt (+20,2 %). Pedro Gallardo, le président du groupe de travail sur les oléoprotéagineux, souligne l’effondrement de la sole de colza (-7,6 % par rapport à la moyenne quinquennale) : les agriculteurs n’ont, selon lui, plus assez d’outils efficaces pour protéger le colza contre les ravageurs.