Le secteur apicole européen fragilisé: vers un meilleur étiquetage?

Les prix qui ne permettent pas aux  apiculteurs de vivre de leur travail.
Les prix qui ne permettent pas aux apiculteurs de vivre de leur travail.

Autre défi à révéler pour l’Epba (Association européenne d’apiculture professionnelle) : les prix qui ne permettent pas aux apiculteurs de vivre de leur travail. La faute aux fraudes et aux importations selon l’association. « Les apiculteurs européens en ont assez des mélanges de miels provenant du monde entier sans transparence ! Les consommateurs ont le droit de savoir d’où vient leur miel », demande l’EPBA.

Un dossier qui fait partie des priorités de la Slovénie qui préside jusqu’à la fin de l’année le Conseil de l’UE. Les ministres de l’Agriculture de l’UE se sont récemment prononcés (dans leur grande majorité) pour un étiquetage plus précis des mélanges de miel en indiquant les pays exacts de production et la part de chacune de ces origines alors qu’actuellement il est seulement possible d’indiquer une origine « UE » ou « hors UE ». Le commissaire européen a confirmé que Bruxelles allait réexaminer la directive Miel. Des résultats sont attendus au premier semestre 2022.

Enfin, l’EPBA déplore que « dans plusieurs États membres, les associations nationales d’apiculteurs n’aient même pas été consultées pendant le processus de négociation de la PAC ».

Le direct

Le direct