Johan Van Bosch, secrétaire général d’Agro-Service: «Prix et main-d’œuvre, deux défis pour les entrepreneurs»

Johan Van Bosch, secrétaire général d’Agro-Service: «Prix et main-d’œuvre, deux défis pour les entrepreneurs»
Luk Collet

La principale difficulté à laquelle vont faire face les entrepreneurs sera de maintenir les prix des travaux. En effet, le prix des machines monte bien plus vite que celui des travaux agricoles. Mais à cela s’ajoute le coût des pneus, du carburant ou des lubrifiants, qui fatalement ne feront qu’augmenter dans le futur.

Un autre défi majeur pour l’entreprise agricole sera celui de la main-d’œuvre. Il est aujourd’hui difficile de trouver du personnel motivé ; le métier d’entrepreneurs étant très saisonnier et, de plus, tributaire des conditions météo. Cette situation n’ira pas en s’arrangeant avec le réchauffement climatique. Le climat sera de plus en plus capricieux avec une succession d’épisodes très secs et très pluvieux.

Il y a de moins en moins d’agriculteurs et ceux qui restent sont de plus en plus grands. Le nombre d’entrepreneurs diminue également et ils deviennent de plus en plus spécialisés. L’agriculteur doit pouvoir s’occuper de ses propres affaires, de ses animaux, de ses cultures. Il doit être en mesure d’engager un entrepreneur pour l’aider. Celui-ci est un partenaire essentiel pour le secteur agricole.

Notons que le milieu agricole est particulièrement résilient et sait faire face avec courage aux changements. De plus, grâce à la recherche et à la démocratisation des nouvelles technologies, les entrepreneurs sauront s’adapter aux défis futurs. Les biocarburants auront sûrement un rôle à jouer dans la diminution de l’empreinte carbone du secteur. C’est une technologie à développer qui pourrait compléter ou même remplacer en partie les combustibles fossiles.

Le désherbage mécanique, l’agriculture de précision et l’agrandissement des exploitations sont des défis auxquels les entrepreneurs seront capables de répondre avec des machines toujours performantes et toujours plus perfectionnées. L’adaptation rapide face aux problèmes et une vision optimiste rendent notre métier passionnant !

Le direct

Le direct