Accueil Echo des entreprises

Chez Lemaire Deffontaines: trois nouveautés pour booster la culture de pois protéagineux en Europe

Lemaire Deffontaines a réuni, voici quelques semaines, les acteurs de la filière du pois protéagineux en Europe – producteurs, collecteurs, représentants de l’interprofession et industriels de la transformation – pour présenter ses travaux de sélection de pois protéagineux de printemps ainsi que les dernières variétés inscrites en France, son pays d’origine, et au catalogue européen.

Temps de lecture : 4 min

Spécialisé dans la sélection de variétés de céréales à paille et pois protéagineux, la production et la commercialisation de semences pour l’agriculture conventionnelle et l’agriculture biologique, le semencier Lemaire Deffontaines est installé à Auchy-lez-Orchies, dans le Nord. Depuis plus de 150 ans, l’entreprise familiale, qui emploie 35 personnes, a vu six générations de dirigeants se succéder à sa tête.

Actuellement, Philippe Lemaire dirige la société avec Marc et Véronique Blervaque-Lemaire. Ses neveux, Thomas et Louis Blervaque, sont appelés à reprendre les rênes de la maison dans les prochains mois.

Une culture aux nombreux atouts agronomiques

Avant d’aborder les nouvelles variétés ayant fait leur entrée au catalogue, les équipes ont dressé un bref état des lieux de la culture de pois protéagineux en France et de ses atouts.

Chez nos voisins, les surfaces de pois protéagineux ont baissé fortement depuis le début des années 2000, en lien avec le développement de l’aphanomyces et les politiques agricoles successives. Elles atteignent, aujourd’hui, environ 200.000 ha.

Le pois protéagineux possède néanmoins de nombreux atouts agronomiques. Il ne nécessite pas d’apports azotés et se révèle être un excellent précédent pour la culture suivante. « Son introduction dans les rotations favorise la régulation des maladies et des ravageurs ainsi que la gestion des adventices par la diversification des cultures, et contribue également à réduire les émissions de gaz à effets de serre », ajoute-t-on chez le semencier.

En Europe, la France reste le premier producteur de pois protéagineux. Les deux tiers de la production sont destinés au marché français de l’alimentation animale et de l’alimentation humaine. En décembre 2020, l’État français a d’ailleurs défini une nouvelle stratégie nationale pour les protéines végétales, dans le cadre de son plan de relance, avec pour objectif de doubler les surfaces de plantes riches en protéines d’ici 2030.

Près de 10 ans de travail

La sélection variétale est un maillon essentiel pour améliorer la performance technique et la valorisation de la culture du pois qui dispose de peu de solutions chimiques. « Mais, elle reste fragilisée par un manque de financement en raison de la petite taille du marché et le faible taux d’utilisation des semences certifiées (environ 35 %) », constate Éric Delaleau, responsable de la recherche.

Les sélectionneurs se concentrent sur les performances techniques des variétés (rendement et tenue de tige à la récolte) ainsi que sur la valeur nutritionnelle des graines. Des gains de rendements significatifs ont été obtenus et la teneur en protéines augmente également régulièrement depuis 10 ans.

« La création d’une variété, du croisement à l’inscription, nécessite près de 10 ans pour choisir les meilleures lignées, fixer les caractères, et produire les semences de pré-bases nécessaires à l’inscription et la multiplication des semences commerciales », rappelle encore M. Delaleu.

Greenway, Batist et Captur

Au rang des dernières variétés de pois protéagineux inscrites en France et à l’étranger, Lemaire Deffontaines épingle dans sa gamme les nouveautés Greenway, Batist et Captur.

Greenway est un pois vert de printemps inscrit en France en janvier 2020. Il présente un très bon potentiel de rendement avec un résultat de 112,9 % des témoins observé lors des essais officiels conduisant à son inscription au catalogue. C’est une variété haute en végétation et à bonne tenue de tige à la récolte. Elle est assez précoce et se caractérise par une teneur en protéines élevée.

La variété de printemps Batist a été inscrite en France également, en janvier 2021. Il s’agit d’un pois jaune affichant un bon potentiel de rendement (106 % des témoins à l’inscription). C’est une variété assez précoce, à bonne tenue de tige en végétation et à la récolte. Sa teneur en protéines est élevée.

Enfin, Captur est également un pois jaune, inscrit en France en décembre 2021. Selon le semencier, il a présenté le meilleur compromis rendement/teneur en protéines à l’inscription. Outre sa teneur en protéine élevée, il affiche, en effet, un excellent potentiel de rendement (110,6 % des témoins). Captur est une variété assez précoce à bonne tenue de tige en végétation et à la récolte.

A lire aussi en Echo des entreprises

Distritech ajoute Bednar à son portefeuille

Echo des entreprises Les outils de travail du sol faisaient défaut au catalogue Distritech depuis que Lemken ait décidé de voler de ses propres ailes en Belgique. En s’associant avec le constructeur tchèque Bednar, l’importateur belge comble ce manque mais étend également son offre avec des semoirs de grandes largeurs, des herses et des bineuses.
Voir plus d'articles