Pas de fermeture d’usine dans notre pays

Le groupe Südzucker a annoncé un plan de restructuration européen pour faire face à la crise sur le marché du sucre et pour permettre de retrouver un équilibre entre la production et la demande en Europe. Par ce plan, la production de sucre au sein du groupe Südzucker sera diminuée de 700.000 tonnes.

Dans un communiqué du 25 février, la Raffinerie tirlemontoise indique que grâce à la stabilité de l’approvisionnement en betteraves ainsi que de la production de sucre dans les usines belges, et vu les efforts déjà réalisés dans le passé par ladite RT et ses planteurs, il n’y aura pas de fermeture d’usine à la Raffinerie Tirlemontoise. La diminution de production aura lieu en Allemagne, France et Pologne.

Et de préciser que « Ceci garantit un partenariat durable avec tous les betteraviers de la RT. Les conditions de contrat sont égales pour tous les planteurs, quelle que soit la distance par rapport aux usines ou la taille du contrat. C’est une stabilité importante pour les planteurs. La RT travaillera toujours toutes les betteraves produites par ses planteurs. »

Un avenir durable

Actuellement, plus de 1.000 personnes travaillent au sein des différentes filiales belges de Südzucker. Ce groupe a déjà investi pour plus de 1 milliard d’euros dans ses activités belges de la Raffinerie Tirlemontoise, de BioWanze et du Beneo-groupe. « Un signal clair et positif qui montre que Südzucker croit dans ses sites de production belges et crée de nouvelles opportunités pour la production agricole belge », poursuit le communiqué.

Et pour cette année ?

La situation sur le marché du sucre et les nombreuses restrictions sur la protection des cultures ont fait de 2018 une année tumultueuse. Les premières indications pour la campagne 2019 semblent plus positives avec une consommation mondiale de sucre qui continue à croître, s’accompagnant d’une production qui diminue clairement.

Et le communiqué de conclure : « Récemment, les Assemblées régionales de Sopabe-T ont décidé d’intégrer progressivement l’association des planteurs allemands, actionnaire majoritaire de Südzucker. Ce mouvement renforce ainsi l’ancrage belge au sein de ce groupe. »

Le direct

Le direct