La méthode belge pour faire des frites est préservée

La méthode belge pour faire des frites est préservée

L’acrylamide est une substance cancérigène qui se forme dans les aliments riches en amidon, comme la pomme-de-terre, au cours des processus de cuisson à haute température. Désormais, les exploitants d’entreprises agro-alimentaires devront prendre des mesures pour limiter la présence de cette substance dans leurs produits.

Les mesures à prendre dépendent de la nature et de la taille des entreprises, indique la Commission européenne. Le règlement devrait entrer en vigueur au printemps 2019. La Commission entamera ensuite des discussions sur des mesures...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct