Accueil Céréales

Le reliquat en sortie d’hiver: une donnée indispensable pour raisonner sa fertilisation!

Le mois de février est généralement la bonne période pour mesurer le reliquat azoté de vos parcelles emblavées avec des escourgeons ou du froment. Réalisée en sortie d’hiver avant la reprise de la minéralisation, cette analyse vous permettra de connaître précisément la quantité d’azote présente dans le sol et disponible pour votre culture en début de cycle. La prise en compte de cette donnée est essentielle pour raisonner correctement sa fertilisation azotée.

Temps de lecture : 2 min

Si vous souhaitez réaliser une analyse de sol pour déterminer le reliquat azoté de vos parcelles de céréales, vous pouvez vous adresser au laboratoire du réseau Requasud présent dans votre province ou faire directement votre demande via l’outil en ligne Requacarto. Sachant que les demandes d’analyses sont nombreuses cette année, il est possible que certains laboratoires ne puissent accepter certaines commandes.

Province du Brabant wallon

Centre Provincial de l’Agriculture et de la Ruralité : Rue Saint-Nicolas 17 – 1310 La Hulpe. Tél : 02/656 09 70 – Mail : agriculture@brabantwallon.be

Province de Liège

Laboratoire de la Province de Liège – Espace Tinlot : Rue de Dinant, 110 – 4557 Tinlot. Tél : 04/279 38 00 – Mail : spaa@provincedeliege.be

Province de Namur

Laboratoire de l’Office agricole de la Province de Namur : Chemin d’Haljoux, 4 – 5590 Ciney. Tél : 081/77 68 16 – Mail : office.agricole@province.namur.be

Province du Hainaut

Carah asbl : Rue Paul Pastur, 11 – 7800 Ath. Tél : 068/26 46 90 – Mail : ha.labo-ath@hainaut.be

Province du Luxembourg

Centre de Michamps : Horritine 1 – 6600 Bastogne. Tél : 061/21 08 20 – Mail : centredemichamps@uclouvain.be

D’après le CePiCOP

A lire aussi en Céréales

Dois-je alléger mon programme de désherbage des céréales?

Céréales Les conditions météorologiques de l’automne dernier ont, et c’est peu de le dire, compliqué la récolte des cultures de printemps. Les semis de céréales, quand ils ont pu avoir lieu, s’en sont retrouvés fortement retardés. Le début de l’hiver ne fut guère plus favorable, ce qui a pu impacter les levées. Actuellement, il n’est donc pas rare d’observer de l’hétérogénéité entre les parcelles mais également au sein d’une parcelle. L’accès aux terres est encore très difficile.
Voir plus d'articles