Accueil Cultures

Salon de l’autonomie fourragère, le 20 septembre à LLN : rester productif en augmentant sa durabilité!

Les crises agricoles se succèdent et interrogent de nombreux éleveurs et éleveuses. Comment diminuer ses coûts de production ? Comment récupérer un peu de marge sur une production sous pression ? Un des leviers pour tenter de diminuer ses charges pour gagner de la marge est de jouer sur le coût de l’alimentation en développant son autonomie fourragère.

Temps de lecture : 3 min

S i produire l’alimentation pour son bétail devient une évidence pour de plus en plus d’éleveurs et éleveuses, ce n’est pas pour autant facile à mettre en œuvre toutes les années. Dans un contexte de crise climatique, l’autonomie fourragère demande une technicité, des échanges, des avancées dans la recherche.

La Fugea s’associe cette année, pour la 8ème édition du Salon Professionnel de l’Autonomie Fourragère, avec les Fermes universitaires de Louvain, pour accueillir les visiteurs sur une de ses parcelles.

Le Salon s’intéresse donc aux principales préoccupations de tout éleveur ou éleveuse : rester productif tout en augmentant la durabilité de sa ferme et en prenant en compte les attentes du consommateur pour des produits en lien avec leur terroir.

Ce salon agricole extérieur d’une journée est devenu le rendez-vous incontournable pour découvrir les avancées techniques et les résultats d’expérimentations, échanger avec les experts et collègues, et répondre aux questions. En bref, découvrir les nouveautés et se mettre à jour.

 

Une journée, neuf ateliers

La matinée, une phytolicence en lien avec l’autonomie fourragère sera organisée sur inscription obligatoire via le site de la Fugea (places limitées).

Les participants ne suivant pas la phytolicence pourront suivre les ateliers dédiés à explorer et approfondir la technicité de l’autonomie. Ils porteront sur l’agriculture en transition (élevage et engraissement bio en autonomie, utilisation des légumineuses, cultures bas-intrant), · l’agriculture de conservation pour améliorer la santé des sols et l’optimisation de la valorisation de ses fourrages.

L’après-midi, les participants auront l’occasion d’assister à la présentation de 10 mélanges fourragers semés en micro-parcelles spécialement pour l’occasion par 5 semenciers, à des démonstrations de matériel ainsi qu’aux ateliers suivants au choix : l’agriculture en transition : élevage et engraissement bio en autonomie, utilisation des légumineuses, cultures bas-intrants ; ·implanter sa prairie sous couvert : une piste d’adaptation aux sécheresses ; l’adaptation des mélanges fourragers aux changements climatiques ; l’agriculture de conservation pour améliorer la santé des sols ; le rôle des plantations ligneuses dans l’autonomie fourragère et le bien-être animal (principes et points d’attention pour une plantation réussie) et, enfin, l’optimisation de la valorisation de ses fourrages.

 

En pratique

Le Salon Professionnel de l’Autonomie Fourragère se tiendra le mercredi 20 septembre dès 9h30, aux Fermes universitaires de Louvain à Corroy-le-Grand. Fléchage à partir de la E411, sortie 9.

Entrée libre et gratuite, restauration sur place.

Le programme complet est disponible sur le site de la Fugea : www.fugea.be

A lire aussi en Cultures

Céréales: les pucerons sont peu nombreux pour l’instant

Céréales La grande majorité des froments a dépassé le stade dernière feuille étalée (BBCH 39) et se dirige vers le stade épiaison (BBCH 51-59). Les variétés plus hâtives comme Campesino ou RGT Perkussio sont déjà à la fin de l’épiaison (BBCH 57-59) voire au début de la floraison (BBCH 61).
Voir plus d'articles