Accueil Colza

Le colza est presque prêt pour l’hiver!

Les conditions estivales sont terminées et ont laissé la place à l’automne avec le retour de températures plus faibles et l’apparition des premières gelées à certains endroits. Les pluies récentes ont contribué au développement des plantes de colza d’hiver.

Temps de lecture : 2 min

L es colzas les plus développés présentent 8 à 9 grandes feuilles tandis que les plus tardifs sont à 4-5 feuilles moins développées et rattrapent leur retard de croissance. Les hétérogénéités sont toujours visibles, les limaces et les altises étant les principaux ravageurs responsables de cet automne 2023.

Les grosses altises sont toujours capturées dans les bassins du réseau et indiquent leur présence depuis plusieurs semaines dans la culture de colza d’hiver. Elles sont actuellement très peu visibles en végétation, suite au net rafraîchissement des températures. Peu de nouvelles morsures ont été observées sur feuilles.

Les pucerons sont encore observés mais en diminution par rapport à la semaine précédente. Plusieurs pucerons sont parasités et ne représentent plus de danger pour la culture.

Les prochaines conditions météo seront moins favorables à de nouveaux vols d’insectes. Les bassins resteront toutefois de bons indicateurs de la présence des insectes ravageurs tels que les altises adultes. A la fin de l’automne, on pourra évaluer la pression liée à la présence ou à l’absence de larves d’altises.

Christine Cartrysse

, Centre Pilote CePiCOP

A lire aussi en Colza

Les indispensables conseils pour mener le colza à sa réussite

Colza Après une longue moisson interrompue par les fréquentes pluies durant près de 20 jours, et terminée depuis peu, le moment est venu de s’intéresser au semis de colza d’hiver. Cette culture aux atouts bien connus en tant que piège à nitrates et assurant une bonne couverture du sol contre l’érosion, permet aussi, dans le cadre de la nouvelle Pac d’application depuis le 1er janvier 2023, d’activer l’éco-régime « couverture longue du sol », à condition de couvrir au minimum 70 % des surfaces de cultures arables (d’hiver et de printemps).
Voir plus d'articles