Récolte des betteraves sucrières: on affine les réglages selon les conditions météo!

Les conditions météo sont évidemment à prendre en compte  pour une récolte de qualité.
Les conditions météo sont évidemment à prendre en compte pour une récolte de qualité. - Irbab

Jusqu’à présent, les conditions météorologiques sont assez favorables avec cependant quelques différences au plan local. Certains arrachages se sont déroulés en conditions plus humides et ce principalement à la côte. Il faut donc ajuster les réglages de l’arracheuse si besoin.

Actuellement, on arrache pour une livraison directe à l’usine. L’intensité du nettoyage peut être augmentée pour éliminer le plus de terre (tare) possible. Lorsque l’on récoltera pour une conservation de longue durée, il faudra adapter les réglages des machines en conséquence. Objectif : réduire drastiquement les pertes durant ladite conservation.

La profondeur de l’arrachage, la vitesse de rotation des turbines, le type de grilles périphériques et la distance entre les turbines de nettoyage sont autant de paramètres déterminants pour un réglage correct.

N’essayez pas d’enlever le dernier kg de terre, surtout si les betteraves sont destinées à être conservées un certain temps. Les dégâts causés aux betteraves lors de l’arrachage sont une cause majeure pour le développement de pourritures de conservation. Le micro-décolletage n’affecte pas les pertes de stockage. Trop de pétioles ou un décolletage trop profond, sont négatifs pour la conservation.

D’après l’Irbab