Le poil de lapin sous toutes les coutures

Au cours du développement des lapereaux, on observe trois types de pelage : le pelage du nouveau-né, le pelage infantile mature vers 8 à 10 semaines, et le pelage subadulte mature vers 5 mois. Ces mues infantiles permettent au lapereau de s’adapter à son environnement.
Au cours du développement des lapereaux, on observe trois types de pelage : le pelage du nouveau-né, le pelage infantile mature vers 8 à 10 semaines, et le pelage subadulte mature vers 5 mois. Ces mues infantiles permettent au lapereau de s’adapter à son environnement.

La fourrure du lapin est constituée de poils de couverture, plus longs et plus gros et de sous-poils, encore appelés duvet ou poil de bourre. Avant de les décrire plus en détail, rappelons brièvement l’origine et la structure des poils.

Origine des poils

Comme le précise Thierry Gidenne de l’Inra (Institut National de la Recherche Agronomique) de Toulouse, les poils sont issus des follicules pileux, des invaginations épidermiques situées dans la couche plus profonde,...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct