Accueil Betteraves

Du sucre 100% naturel et sans calories sera produit à Seneffe

La société indienne Petiva, à l’origine d’un sucre 100 % naturel et sans calories à base de betteraves, compte investir, à terme, quelque 150 millions d’euros à Seneffe où 75 emplois directs pourraient être créés, indique ce mercredi l’Awex, l’agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers.

Temps de lecture : 2 min

Pour ce faire, les investisseurs indiens ont constitué, le 4 mai dernier, la société Petiva Europe SA, dont le siège se trouve dans le parc industriel de Seneffe. Cette première étape devrait être suivie, cette année encore, par l’installation d’un projet pilote de démonstration et de développement technologique. S’en suivra l’installation, d’ici 2020, d’un projet pilote industriel d’une capacité de 30.000 tonnes par an, « étapes nécessaires avant l’installation d’une usine de taille commerciale », selon l’Awex. Cette dernière ne serait pas attendue avant 2021 (selon l’Echo).

L’origine de cet investissement remonte à la visite d’Etat en Inde, en novembre dernier. À l’époque, le ministre-président wallon Willy Borsus avait signé un accord – un memorandum of understanding – avec Petiva pour la production de sucres rares en Wallonie.

Ces sucres rares sont des sucres naturels présentant des propriétés largement supérieures au sucre de table habituel. ils ont notamment la particularité de proposer un indice glycémique très faible et affichent des propriétés anti-oxydantes et anti-bactériennes.

Au cours des derniers mois, Petiva a sélectionné la plate-forme de gouvernance et d’aide à la structuration de financement, The ClubDeal, pour se lier avec des investisseurs locaux. « Les ministres Borsus et Jeholet suivent de près ce dossier qui pourrait bénéficier d’un support de la Wallonie pour ses installations », conclut l’Awex.

A lire aussi en Betteraves

Contre les attaques de mulots, installez des perchoirs

Betteraves Dans un message adressé aux planteurs le 31 janvier, l’Institut royal belge pour l’amélioration de la betterave (Irbab) rappelle que l’installation préventive de perchoirs dans les zones dégagées peut favoriser la prédation naturelle des mulots par les rapaces. En effet, les couverts qui n’ont pas encore été détruits ou incorporés ainsi que les talus enherbés constituent des refuges parfaits pour les mulots.
Voir plus d'articles