Des chercheurs belges craquent l’ADN d’abeilles résistantes au varroa

Des chercheurs belges craquent l’ADN d’abeilles résistantes au varroa

Ce parasite mortel se révèle en effet impuissant face à certaines populations d’abeilles. En croisant ces espèces, un traitement médicamenteux n’est plus nécessaire pour protéger les abeilles européennes et les rendre résistantes face au parasite d’origine asiatique. Cette découverte est publiée vendredi dans la revue scientifique « Scientific Reports ».

Le varroa destructor vit à l’origine aux dépens de l’abeille asiatique, qui résiste à ses assauts. L’acarien est cependant arrivé en...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct