Ouvrir nos fermes pour reprendre la main

Ouvrir nos fermes pour reprendre la main

On l’entend, on l’écrit, on le répète… Et c’est vrai, bien sûr ! Les JFO, c’est une opportunité à saisir. Nous devons reprendre la main et parler positivement de notre métier. Nous devons montrer aux gens que l’agriculture wallonne est multiple, variée, familiale et raisonnée. Si on leur explique avec des mots simples, de jolis exemples et dans la convivialité, c’est encore mieux ! De nombreux agriculteurs n’hésitent plus à engager du temps et de l’énergie, voire même toute la famille dans cette cause. Ils seront 71 pour les JFO mais d’autres le font tout au long de l’année lors de portes ouvertes, de fêtes de villages ou même au bord du champ. On ne peut que saluer la patience et l’ouverture au monde de ces professionnels qui y croient encore, ne lâchent rien et continuent à défendre leur profession.

En effet, quel secteur se montre aussi ouvert ? Quelle personne laisse entrer des étrangers dans son intimité juste pour retrouver un peu de confiance ? Le concept est louable et nécessaire si on souhaite retrouver la place qui nous revient dans la société mais, encore faut-il que les plus féroces détracteurs de l’agriculture fassent l’effort de s’y intéresser. Qu’ils émergent de derrière leurs écrans et piles de dossiers et se mêlent aux joyeuses familles en quête de découverte et de détente.

S’exposer, se justifier, argumenter… un travail de longue haleine pour lequel nous ne sommes par former et qui est parfois pénible et décourageant mais, tôt ou tard, cela finira par payer. Bravo à ceux qui osent encore l’espérer !

DJ

Le direct

Le direct