Les agriculteurs voient des avantages aux outils connectés mais restent frileux

Les agriculteurs voient des avantages aux outils connectés mais restent frileux

Ce coup de sonde, réalisé à moins de deux semaines de la Foire agricole de Libramont, montre que 63% des agriculteurs wallons sont connectés et que, a contrario, 37% d’entre eux ne le sont toujours pas. Parmi ceux qui sont connectés, à peine 22% utilisent des nouvelles technologies (GPS, capteurs connectés, stations météo connectées, robots...) pour 63% qui restent cantonnés aux outils classiques (internet, e-mail, réseaux sociaux...). On note toutefois une différence générationnelle, les jeunes étant de manière générale plus enclins à utiliser les nouvelles technologies. Parmi les sondés...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct