Démocratie?

Démocratie?

Ne nous leurrons point. Au sortir des salles de vote, ce 26 mai dernier, nous avons déjà perdu notre faible pouvoir personnel, après avoir confié nos voix à l’un et l’autre candidats. Tant pis pour celui qui a cochonné son devoir électoral ; une fois celui-ci accompli, c’est trop tard. Sur les listes sont présentes à chaque fois des personnes choisies par les partis, placées en ordre utile dans le but de favoriser l’un(e) ou l’autre candidat(e). Pas moyen de voter pour des gens très valables,...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct