Un bâtiment d’élevage, ça doit respirer énormément!

Quand la ventilation naturelle d’un bâtiment n’est pas optimale, elle peut être aidée par des système de ventilation artificielle.  Attention que la question doit être au préalable étudiée.
Quand la ventilation naturelle d’un bâtiment n’est pas optimale, elle peut être aidée par des système de ventilation artificielle. Attention que la question doit être au préalable étudiée. - P-Y L.

«  Réfléchir la ventilation des bâtiments, c’est avoir une influence directe sur les maladies respiratoires mais également indirecte sur la résistance et la pression infectieuse de n’importe quel pathogène à l’intérieur de la structure(sur les murs, sur le matériel d’élevage…) », explique François Claine, vétérinaire à la Direction de la santé à l’Arsia.

Le contrôle de ces paramètres à donc une influence non seulement sur la santé des animaux mais également sur celle de...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct