Accueil Conso

Danone finalise l’acquisition de l’américain WhiteWave

Le groupe Danone a annoncé mercredi la finalisation du rachat de la société américaine The WhiteWave Foods, spécialisée dans les produits laitiers bio et d’origine végétale, pour quelque 12,5 milliards de dollars, soit 56,25 dollars par action en numéraire.

Temps de lecture : 2 min

Dans le cadre de la finalisation de l’opération, la cotation des actions de WhiteWave a été suspendue avant l’ouverture du marché mercredi et celles-ci vont être retirées de la cote du New York Stock Exchange, souligne le groupe dans un communiqué.

Avec cette opération, annoncée en juillet dernier, et qui a reçu récemment l’agrément des autorités de la concurrence tant américaine qu’européenne, Danone ambitionne de devenir le leader mondial du bio.

Danone va débourser 9,95 milliards de dollars pour le capital de The WhiteWave Foods, auxquels s’ajoutent la dette et certains passifs de la société américaine qui a dégagé en 2015 un chiffre d’affaires de 4 milliards de dollars, dont 85 % réalisé aux États-Unis et 15 % en Europe.

Danone et WhiteWave vont désormais regrouper leurs activités en Amérique du Nord en une seule entité qui opérera sous le nom de DanoneWave.

L’entreprise française estime qu’elle va ainsi doubler la taille de son activité nord-américaine qui atteindra plus de 6 milliards de dollars de chiffre d’affaires, lui permettant de devenir le numéro un des produits laitiers réfrigérés (hors fromage) dans cette zone géographique.

Depuis son introduction en Bourse en 2012, les ventes de WhiteWave ont connu un taux de croissance annuel moyen de 19 % et son résultat d’exploitation a doublé sur la même période, souligne Danone.

(Begla)

A lire aussi en Conso

«On ne peut croire en une agriculture sans élevage, prélude à une alimentation sans agriculture»

Elevage Ce n’est un secret pour personne : les éleveurs souffrent. Tant d’un désintérêt du citoyen pour leur activité que de la multitude d’idées reçues relatives à la production et à la consommation de viande… Heureusement, les produits carnés ont encore leurs défenseurs. Parmi ceux-ci, le politologue français Paul Ariès qui ne manque jamais de remettre « la vache au milieu de la prairie ».
Voir plus d'articles