Accueil Economie

L’agriculture belge s’exporte sur 33 nouveaux marchés

Les produits agricoles belges ont le vent en poupe. Pour preuve, 234 pays et territoires, dont 33 nouveaux, ont constitué notre portefeuille de clients en 2019.

Temps de lecture : 2 min

De la viande de porc et des produits dérivés en Arménie et Moldavie, de la volaille en Corée du Sud, des poires au Mexique… En 2019, la Belgique a obtenu l’ouverture de 33 nouveaux marchés supplémentaires pour ses denrées agricoles. Au total, notre pays exporte désormais ce type de produit vers 234 pays et territoires.

13,146 milliards d’euros

Sur les dix premiers mois de l’année 2019, le volume d’exportation des produits agricoles belges représentait 12.185.056 t, soit 13,146 milliards d’euros de produits agroalimentaires.

En la matière, les Pays-Bas, la France et l’Allemagne constituent nos trois principaux clients. Leurs achats se chiffrent, respectivement, à 3,9 milliards, 2,9 milliards et 2 milliards. Les secteurs qui pèsent le plus lourds dans nos exportations sont les légumes (2,8 milliards), les produits laitiers (1,9 milliard), les fruits (1,6 milliard) et la viande (1,2 milliard).

« L’agriculture belge est tournée vers l’exportation », explique le ministre fédéral de l’Agriculture, Denis Ducarme, chiffres à l’appui. « Dans le secteur bovin, notre taux d’autosuffisance est de 164 %. En volaille, nous atteignons 192 %. Concernant le secteur porcin, nous culminons à 252 % ! Ces chiffres démontrent pourquoi exporter les produits de notre terroir, dont la qualité est reconnue au-delà de nos frontières, est indispensable au secteur agricole belge. »

De nouveaux marchés prioritaires

L’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) poursuit ses efforts en vue d’ouvrir de nouveaux marchés étrangers à nos produits agricoles. En 2020, son Service international se concentrera en particulier sur l’exportation de viande bovine en Chine, Afrique du Sud, Japon et Thaïlande ; de volaille en Chine, Afrique du Sud, Taïwan, Corée du Sud et Mexique ; et de pommes et poires en Thaïlande, aux Philippines, en Colombie et aux États-Unis.

L’Afsca travaille également, en collaboration avec les ambassades belges à l’étranger et avec les agences régionales d’exportations, pour rouvrir les marchés fermés à notre viande de porc suite à la découverte d’un foyer de peste porcine africaine dans le sud de la province de Luxembourg, en septembre 2018. À ce titre, le Kazakhstan vient de lever son embargo (lire en page 5).

Pour 2020, l’Agence a plus de 200 dossiers d’ouverture de marchés en cours. Ces initiatives seront soutenues par le ministre Ducarme, notamment lors de rencontre politique au plus haut niveau. Et d’ajouter : « Ce travail doit se poursuivre et s’amplifier. La Direction relations internationales de l’Afsca joue un rôle clé en la matière. C’est la raison pour laquelle ce service a d’ailleurs été renforcé. »

A lire aussi en Economie

Adoption du plan Food Wallonia

Economie Le Gouvernement wallon a adopté le 27 octobre dernier le plan d’action Food Wallonia, nouvelle alliance emploi-environnement sur l’alimentation.
Voir plus d'articles