Abattage sans étourdissement: la Wallonie s’alignera sur la Flandre avec six mois d’avance

Abattage sans étourdissement: la Wallonie s’alignera sur la Flandre avec six mois d’avance

Le texte de compromis actuellement sur la table reprend les grands principes de l’accord issu de la médiation de Piet Van Themsche (ancien patron de l’AFSCA et du Boerenbond) au nord du pays, a expliqué mardi le ministre du Bien-Être animal, Carlo Di Antonio.

Ainsi, la règle générale pour tout abattage sera l’étourdissement préalable.

Pour les abattages rituels spécifiquement, cet étourdissement sera réversible, par électronarcose. Le processus pour les ovins nécessitant encore quelques mois de mise au point, l’entrée en vigueur se ferait au 1er juin 2018 dans les abattoirs de Wallonie (la date du 1er janvier 2019 est évoquée en Flandre).

Pour les bovins, plus lourds, l’adaptation ne pourra se faire avant fin 2020, a expliqué le ministre cdH. De juin 2018 à fin 2020, la technique pour les bovins sera donc le « post cut stunning » (étourdissement juste après l’égorgement).

Le député wallon Josy Arens (cdH), qui avait déposé une proposition de décret de même que Christine Defraigne (MR), adaptera sa proposition en ce sens.

(Belga)

Le direct

Le direct