15 jours après la réouverture des pépinières et jardineries: plus de légumes et déjà des annuelles!

15 jours après la réouverture des pépinières et jardineries: plus de légumes et déjà des annuelles!

Pour rappel, la filière s’était organisée aux premiers jours de confinement pour assurer des systèmes de livraisons. 10 % du secteur continuent d’ailleurs sur ce mode de fonctionnement ou par enlèvement sans contact, qui nécessite temps et organisation, mais qui a connu un certain succès.

60 % de réouvertures dès le 18 avril

Au niveau logistique, plus de 150 acteurs de la filière horticole ornementale ont respecté les recommandations et ont pris des mesures strictes pour protéger leurs clients et leur personnel. Les espaces de vente ont été adaptés avec circuits, masques, gel, plexiglas… Les ouvertures se sont étalées sur 3 jours en fonction de la préparation et de la capacité de chacun à accueillir dans les meilleures conditions : 60 % ont ouvert le samedi 18 avril, 15 % le lundi 20 et 15 % le mardi 21.

Un panier plus élevé et des plants de légumes

Du côté des chiffres, il semblerait que le panier d’achat soit plus élevé que la moyenne habituelle et que les ventes se fassent surtout en plantes, terreaux, écorces et semis. On constate par ailleurs une demande très importante de plants de légumes – multipliée par 3 chez certaines pépinières –, risquant d’entraîner un retard d’approvisionnement pour certains revendeurs.

Une vente précoce d’annuelles

La vente des plantes annuelles garnissant les jardinières a aussi démarré plus tôt. Il semble que la volonté des Wallons pour embellir leur environnement soit bien présente.

Enfin, s’il est encore trop tôt pour conclure que le succès de la reprise compensera les pertes depuis la fermeture mi-mars, les opérateurs sont, semble-t-il, satisfaits à ce stade mais se demandent si cette tendance positive va perdurer dans les prochaines semaines. L’Apaq-W, le Collège des Producteurs et la Fédération wallonne horticole encouragent évidemment cette tendance afin de soutenir le secteur !

Le direct

Le direct