En Flandre, une prime pour la fin des élevages d’animaux à fourrure et du gavage des oies

En Flandre, une prime pour la fin des élevages d’animaux à fourrure et du gavage des oies

Le parlement flamand avait donné en mars 2019 son feu vert unanime à un décret interdisant l’élevage d’animaux à fourrures et le gavage d’oies et de canards destiné à la production de foie gras en Flandre.

La Région compte encore seize élevages d’animaux à fourrure - qui abattent chaque année quelque 200.000 bêtes - et un producteur de foie gras, installé à Bekegem, en Flandre occidentale.

M. Weyts a décidé de leur octroyer une indemnité d’un montant total de dix millions d’euros pour compenser la fin de leurs...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct