Élevage d’animaux sauvages en Chine: des subventions à la reconversion!

Du côté du dédommagement financier pour les éleveurs en reconversion, le dédommagement pour les civettes s’élèverait à 600
yuans (77 euros) par exemplaire.
Du côté du dédommagement financier pour les éleveurs en reconversion, le dédommagement pour les civettes s’élèverait à 600 yuans (77 euros) par exemplaire.

Les agriculteurs de deux provinces en Chine peuvent bénéficier d’une compensation financière s’ils abandonnent l’élevage d’animaux sauvages destinés à l’alimentation, une pratique qui vaut au pays d’être montré du doigt en pleine pandémie de Covid-19.

Selon la plupart des scientifiques, l’épidémie est due à la transmission d’un virus depuis l’animal à l’homme. Un marché de la ville chinoise de Wuhan, un temps épicentre de la maladie, a été incriminé car des animaux sauvages vivants y étaient vendus...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct