Accueil pommes de terre

Pomme de terre: fin juillet, le calibre était déjà élevé en Fontane, mais assez moyen en Challenger

La sécheresse est à nouveau sensible sur quasiment tout le territoire, tandis que l’impact de la canicule suscite de nombreuses interrogations.

Temps de lecture : 3 min

Un premier prélèvement d’échantillons de tubercules a été réalisé du 27 au 29 juillet derniers, après 102 jours de culture en Fontane et 99 jours en Challenger, dans le cadre du Centre pilote pomme de terre. Objectif : suivre l’évolution du rendement et de la qualité des variétés en fin de culture.

L’évolution variétale récente a rendu les surfaces de Bintje minoritaires en Belgique. À partir de la présente saison, les prélèvements toutes les 2 semaines concernent Fontane et Challenger, tandis que Bintje et Innovator seront prélevés vers mi-août et après défanage.

Variété Fontane : 32,3 t/ha et un calibre déjà élevé

Au total, 31 parcelles ont été échantillonnées fin juillet en Wallonie et en Flandre par la Fiwap, le Carah, le Pca et Inagro (voir tableau).

Les parcelles suivies ont été plantées entre le 5 avril et le 3 mai, avec 10 parcelles durant chacune des 3 décades d’avril. La date moyenne de plantation est le 16 avril, soit 4 jours plus tôt que l’an dernier, 12 jours plus tôt qu’en 2018, et 7 jours plus tôt que la moyenne pluriannuelle. Plus de la moitié (17) des parcelles a été plantée en calibre 35-50 mm, 3 parcelles en 35-45 mm, 6 parcelles en 28-35 mm et 5 parcelles en plus gros calibre (coupé ou non coupé). Selon les calibres de plants, le nombre moyen de tubercules par plante varie entre 11 et 13, soit de l’ordre de 4 tubercules de moins que la moyenne des 5 dernières années

Fontane montrait au 29 juillet un rendement moyen, pour toute la Belgique, de 32 t/ha (tous calibres), similaire à l’an dernier, et supérieur aux 5 dernières années. Le calibre fritable (> 50 mm) moyen atteint déjà 68 % (soit 22 t/ha), largement supérieur à toutes les années récentes, ce qui s’explique par le plus faible nombre de tubercules par plante, par la relative précocité des plantations et par une croissance soutenue en juin. Le PSE moyen s’établit à 383 g/5 kg, avec 6 parcelles (sur 31) au-delà des 400 g/5 kg. Quasiment pas de sénescence observée.

Challenger : 30,3 t/ha et un calibre assez moyen

Au total, 18 parcelles ont été échantillonnées entre le 25 et le 29 juillet en Wallonie et en Flandre par la Fiwap, le Carah, le Pca et Inagro.

Les plantations de ces parcelles se sont étirées entre le 3 avril et le 2 mai, avec une date moyenne au 19 avril (semblable à la moyenne pluriannuelle qui se situe au 21 avril). Six parcelles ont été plantées avec du 28-35 mm et montrent en moyenne 12 tubercules par plante. Les 12 autres parcelles ont été plantées à l’aide de 35-45 mm avec plus de 18 tubercules recensés par plante.

Le rendement moyen, fin juillet, s’établit à 30 t/ha, avec des extrêmes allant de 17 à 39 t/ha, avec 43 % de 50 mm+ (soit 13 t/ha). La meilleure tubérisation explique la moindre grosseur par rapport à Fontane, mais suppose aussi un plus gros potentiel de rendement.

Sur la base des échantillons prélevés fin juillet, le poids sous eau en Challenger  se montre déjà assez élevé.
Sur la base des échantillons prélevés fin juillet, le poids sous eau en Challenger se montre déjà assez élevé. - M. de N.

Le PSE moyen est déjà assez élevé (presque 400 g/5 kg) et quasiment toutes les parcelles atteignent déjà une valeur de 360 g/5 kg. La sénescence n’était quasiment pas commencée.

La comparaison avec les années antérieures est difficile étant donné que pour celles-ci le suivi n’a été réalisé qu’à partir du 15 août.

Le rendement actuel est plus élevé que fin juillet 2018. Par contre, il faudrait qu’il progresse de 10 à 15 tonnes d’ici le 15-20 août pour que la présente saison rejoigne les niveaux de rendement de 2016 et de 2019. Rien n’est moins sûr vu la période caniculaire traversée.

PDT (2)

A lire aussi en pommes de terre

Mieux valoriser l’azote en culture de pommes de terre

pommes de terre Belfertil et Belgapom ont uni leurs efforts pour proposer aux producteurs et conseillers un nouveau site web centré sur la fertilisation durable de la pomme de terre. Celui-ci regorge d’informations et conseils pratiques pour optimaliser l’efficacité de la fumure.
Voir plus d'articles