Canicule et sécheresse: difficile pour beaucoup d’agriculteurs, mais des pistes de résilience existent!

Le méteil fait partie des piliers de l’autonomie fourragère pour l’alimentation des animaux.
Le méteil fait partie des piliers de l’autonomie fourragère pour l’alimentation des animaux. - M. de N.

La sécheresse que nous connaissons actuellement donne « des sueurs froides » à certains d’entre nous pour les pelouses et les jardins, et à d’autres pour la menace qu’elle fait peser sur les descentes en kayak. En effet, dans certaines communes, la baisse de réserves d’eau oblige à prendre différentes mesures. Mais c’est incontestablement pour l’agriculture que la situation est la plus difficile. Certaines récoltes de céréales, parfois de foin ou d’herbe ensilée, réserves pour l’hiver prochain, ont été déficitaires dans beaucoup de régions.

...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct