Pas de SIA au printemps 2021

Le Salon de l'agriculture n'ouvrira pas ses portes au coeur de Paris l’an prochain. Un coup dur pour «la plus grande ferme de France» qui attire des centaines de milliers de visiteurs chaque année, parmi lesquels de très nombreux enfants autour d’ateliers pédagogiques orientés sur les filières agricoles et agroalimentaires.
Le Salon de l'agriculture n'ouvrira pas ses portes au coeur de Paris l’an prochain. Un coup dur pour «la plus grande ferme de France» qui attire des centaines de milliers de visiteurs chaque année, parmi lesquels de très nombreux enfants autour d’ateliers pédagogiques orientés sur les filières agricoles et agroalimentaires. - M. de N.

«  Il n’y aura pas de Salon de l’agriculture – dans sa forme traditionnelle – à la porte de Versailles, l’an prochain », a annoncé son président Jean-Luc Poulain, le 13 octobre, à l’issue d’une réunion décisive du Conseil de l’agriculture française.

« Des éléments du salon auront tout de même lieu », précise-t-il. Autrement dit, la plus grande ferme de France et des départements et territoires d’Outre-Mer offrira un visage très différent et sous une autre forme, plus restreinte.

En accord avec le ministère français de l’Agriculture, le concours général agricole des produits se tiendra dans trois ou quatre villes de province. Cela ne sera pas le cas pour le Concours général des animaux, une majorité de races s’étant exprimée contre sa tenue en 2021.

Une alternative au Hall des régions sera proposée au travers de marchés de produits fermiers à Paris et en province.

Enfin, les organisateurs recherchent un lieu à Paris pour accueillir professionnels et politiques – dont le président de la République – pour une journée de débat, autour notamment du thème de la « souveraineté ». « Nous allons essayer de garder les débats médiatiques qui ont lieu chaque année entre politiques et professionnels », souhaite Jean-Luc Poulain.