Betteraves sucrières: rien à signaler sur le front des insectes

Betteraves sucrières: rien à signaler sur le front des insectes
Irbab

Une grande partie des parcelles betteravières a atteint une levée presque complète. 41 % des 145 parcelles du service d’avertissement de l’Irbab ont une levée supérieure à 85 %. Sur certaines parcelles, le développement a été plus lent que la semaine dernière en raison du froid. Sur 33 % des parcelles, une levée entre 60 et 85 % a été observée et 18 % des parcelles ont une levée inférieure à 60 %.

Dégâts d’altises

L’irbab a observé des dégâts d’altises sur quelques parcelles. Les morsures causées par les altises sont arrondies avec un diamètre de 1 à 2 mm. Elles sont généralement réparties de manière irrégulière sur les cotylédons. La présence de morsures ne justifie pas un traitement insecticide.

Les traitements avec une pyréthrinoïde doivent être évités. Ils tuent le faible nombre d’insectes utiles présents dans les parcelles et ne sont guère efficaces contre les pucerons.

Pucerons peu présents

La présence de pucerons a été vérifiée sur 137 parcelles. Au total, quelque 5.000 betteraves ont été contrôlées pour la présence de pucerons sur lesquelles à peine 3 pucerons verts ont été observés (1 puceron aptère et 2 pucerons ailés). Aucune colonie de pucerons noirs n’a été observée.

Vu le nombre faible de pucerons observés, l’Irbab déconseille d’effectuer un traitement insecticide. Un traitement insecticide contre les pucerons verts se justifie uniquement lorsque le seuil de traitement, c’est-à-dire deux pucerons verts aptères par 10 plantes, est atteint. Néanmoins, il faut rester vigilant. Pour vérifier la présence de pucerons, observez la face inférieure des feuilles car ils aiment s’y cacher.

D’après un message de l’Irbab

le 6 mai

Le direct

Le direct