Un label pour permettre l’achat de produits agricoles en vente directe avec des éco-chèques

Le payement en éco-chèques, à la ferme, est attendu par de nombreux consommateurs.  Cette initiative devrait permettre, à terme, de répondre à leur souhait.
Le payement en éco-chèques, à la ferme, est attendu par de nombreux consommateurs. Cette initiative devrait permettre, à terme, de répondre à leur souhait. - J.V.

L’Agence wallonne pour la promotion d’une agriculture de qualité (Apaq-w), le Vlaams centrum voor Agro- en Visserijmarketing (Vlam), le SPW Agriculture et le département Landbouw en Visserij de l’administration flamande souhaitent intégrer les produits agricoles dans la liste des produits pouvant être acquis avec des éco-chèques.

À cet effet, un label « En direct de la ferme », issu d’une collaboration inter-régionale, sera mis en place pour identifier les produits commercialisés en vente directe à la ferme. Actuellement, seuls les produits labellisés bio peuvent être payés avec des éco-chèques.

Les différents partenaires bénéficient du soutien des ministres régionaux de l’Agriculture, Willy Borsus et Hilde Crevits, afin que l’acquisition de produits agricoles avec ce moyen de payement soit possible sur l’ensemble du territoire belge. Le concept serait donc géré par le Vlam pour la Région flamande et par l’Apaq-w pour la Région wallonne. Les agriculteurs bruxellois pourraient choisir de s’adresser à un des deux organismes.

Un impact positif sur l’environnement

Les éco-chèques sont nés dans le but de « (ré)orienter le comportement d’achat des travailleurs vers des produits et services qui présentent une valeur ajoutée sur le plan écologique et de pérenniser ce comportement d’achat ». « La vente directe à la ferme répond clairement à cet objectif grâce à son impact positif sur l’environnement. De plus, elle permet une diminution du transport des produits, des emballages, du gaspillage alimentaire et de la consommation d’énergie », estime le ministre Borsus.

Et d’ajouter : « La vente directe a également des impacts positifs indéniables en termes de soutien à l’économie locale, de sensibilisation à la qualité des produits de proximité et de lien social entre producteur et consommateur ».