Abattage à la ferme: recensement des besoins des éleveurs wallons

Un budget de 100.000 euros a été débloqué pour la réalisation d’une étude portant sur la faisabilité de développement de l’abattage à la ferme.
Un budget de 100.000 euros a été débloqué pour la réalisation d’une étude portant sur la faisabilité de développement de l’abattage à la ferme.

L’étude en question a pour objectif d’envisager concrètement plusieurs modalités d’abattage pour les ongulés (bovins, porcs, ovins, caprins) : un camion d’abattage mobile, la mise à mort à la ferme avec transport vers un abattoir fixe, ou un scénario mixte couplant mise à mort à la ferme et transport de la dépouille vers un camion d’abattage. Le développement d’un camion d’abattage pour les volailles est également envisagé.

Les aspects techniques, économiques et législatifs seront approfondis, et une consultation des acteurs du secteur aura également lieu. Les conclusions de l’étude permettront à la Wallonie de mieux cerner les possibilités de concrétisation de l’abattage à la ferme, et de disposer des données nécessaires pour la définition d’une stratégie de développement.

Afin d’alimenter l’étude, un recensement des initiatives existantes et en projet en Europe est en cours. L’équipe de recherche suit également l’évolution de la révision de la réglementation européenne relative à l’hygiène des denrées alimentaires (R853/2004), qui va probablement ouvrir la possibilité d’abattre à la ferme, selon un protocole bien précis. Une mise à jour de la situation des abattoirs wallons a déjà été réalisée.

Un sondage à remplir

avant le 9 août

Afin d’élaborer des scénarii les plus proches possibles des réalités et besoins des éleveurs wallons (fréquence d’abattage, nombre d’animaux de chaque type à abattre, besoins en maturation ou en découpe…), l’équipe en charge du projet invite les éleveurs intéressés par l’abattage à la ferme à remplir un sondage, avant le 9 août 2021.

Le sondage est disponible sur le site internet : https://cutt.ly/lmHIlWQ.

Une version papier peut être obtenue sur demande à Alexia Maldague, chargée de mission (0494/54.79.60 ; alexia.maldague@uliege.be).